Maison de santé Toulouse Occitanie
Maison de santé Occitanie
Maison de santé Languedoc
Montpellier

SEGUR de la Santé : Propositions d'AVECSanté et Lettre de la FORMS

Date de l'actualité
19 juin 2020
Image
Image propositions AVECSanté
Contenu

Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) en Occitanie : quatre piliers déclinés en 18 propositions, contribution au Ségur de la Santé.

Dès le lancement du Ségur de la Santé, la CRSA d’Occitanie a souhaité élargir le champ de sa réflexion et organiser directement les partages territoriaux pour le Ségur de la Santé. Le groupe de travail « COVID déconfinement » issu de la CRSA avec les Conseils territoriaux de santé (CTS) autour du Président de la CRSA s'est réuni pour évaluer les enjeux du déconfinement et capitaliser sur les retours d’expérience et sur l’intéret des dispositifs mis en place durant la crise pour accompagner cette nouvelle période. 

La synthèse des différentes contributions se présente sous la forme de quatre piliers déclinés en 18 propositions !

  • Pilier 1 : « Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent »
  • Pilier 2 : « Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins » 
  • Pilier 3 « Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes » 
  • Pilier 4 « Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers » 

Pour consulter l'ensemble des 18 propositions cliquez ICI

Propositions d'AVECSanté dans le cadre du SEGUR de la Santé 

La crise que nous traversons a montré les limites de notre système de santé, pressenties bien avant l’arrivée du COVID 19. Il nous faut le faire évoluer pour qu’il réponde mieux aux enjeux de santé publique et aux besoins des habitants, en métropole comme en Outre-Mer. 

Nous ne pouvons plus réfléchir à améliorer l’offre en santé « chacun de son côté » en pensant naïvement que nous réussirons seuls à sauver l’ensemble. Cette réflexion doit être globale et accélérer le plan « Ma Santé 2022.  
Investir, c’est donner des moyens durables au système de santé mais c’est aussi « penser un modèle moderne, gradué entre la ville et l’hôpital selon toutes les étapes de la vie, adapté aux défis en santé d’aujourd’hui et de demain ». 
L’hôpital n’est pas la solution à tous les problèmes de même que les professionnels de ville ne sont pas la solution à tous les problèmes. 

Il ne peut y avoir un plan pour l’hôpital et un plan pour la ville ; il faut au contraire réfléchir ensemble la refonte du système de santé, afin de proposer aux usagers des accompagnements accessibles, adaptées, coordonnées, intégrés.  
Le Ségur de la santé doit être l’occasion d’une réflexion sereine, profonde, constructive et partagée, entre tous les acteurs qui apporteront leur pierre à l’édifice dans le système de santé de demain. C’est pourquoi la fédération AVECsanté (Avenir des Equipes Coordonnées) formule un ensemble de propositions visant à clarifier les rôles de chacun, dans des logiques ascendantes, plus ouvertes et plus démocratiques.  
AVECSanté est ainsi porteuse de plusieurs propositions-phares, avec 3 axes forts : 

  • Mieux définir les missions de tous les acteurs de santé, en ville comme à l’hôpital, dans des logiques de respect, de graduation, de complémentarité, de synergie et de subsidiarité (fiche 0 : Clarifier la terminologie et les missions des acteurs). 
  • Faire de l’exercice en équipe pluri-professionnelle en Maison de Santé et en Centre de Santé, la norme d’exercice pour les professionnels de santé de soins primaires. En parallèle, il faut inciter et accompagner ces équipes pluriprofessionnelles à se constituer de façon progressive mais rapide en de véritables équipes traitantes, dans une logique de démarche d’amélioration continue de la coordination du parcours de santé. Ainsi, par cette structuration indispensable en équipe pluriprofessionnelle de soins primaires, l’usager trouvera un interlocuteur organisé et identifié selon propre choix. L’hôpital comme le secteur médico-social trouveront ainsi des interlocuteurs de soins primaires structurés répondant aux défis collectifs de santé publiques (fiche 1 : Vers l’Equipe traitante). 
  • Faire que les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé soient des espaces « ouverts » de débats, de négociations, de co-construction entre les effecteurs en santé, dans les territoires, avec pour objectif commun d’apporter une meilleure coordination et de meilleures organisations entre acteurs au bénéfice de la population dans un projet de santé partagé (fiche 7 : La CPTS). 

Ces propositions sont proposées sous un format de Fiches-Actions et restent des outils dynamiques dans une volonté d’évolution et de construction collective. 
Elles nécessitent des évolutions juridiques, conventionnelles, financières mais surtout une volonté collective d’avancer ensemble, au-delà des représentations des acteurs de santé, des réticences, des méfiances, des résistances, parfois des corporatismes dans l’intérêt de chacun, usagers comme professionnels de santé. 

Document Propositions complètes AVECSanté Ségur de la Santé

SEGUR en Région : Lettre de la FORMS au Directeur Général de l'ARS de l'Occitanie

"Monsieur le Directeur Général,

Notre Fédération Nationale AVECSanté siège au Comité Ségur National, il est également primordial pour nous de formaliser ce dialogue en Région.

Nous vous avons fait remonter via deux courriers nos constats sur l’organisation des soins primaires en Occitanie dès le mois de mars. Ceux-ci n’ont pas changé :

  • Les MSP portent 86% des lieux dédiés COVID (durant le confinement et aujourd’hui pour le testing) et ont permis de mailler parfaitement le territoire ;
  • Elles ont fédéré les acteurs isolés, elles ont lancé des mouvements de solidarité sur les territoires ;
  •  Elles ont développé des liens avec les établissements de santé et ont lancé partout en région les bases de la dynamique d’un travail territorial qui fera émerger les futures CPTS ;
  • Elles ont démontré leur implication à toute épreuve.

Cet élan a également été marqué par des complexités liées au manque d’approvisionnement en EPI, aux outils de télésanté et de suivis d’activité ville-hôpital inopérants à l’usage libéral, aux délais importants de l’accompagnement financier pour aider les organisations à l’œuvre sur le territoire, à une vision financière à l’acte qui n’est pas suffisante pour accompagner les missions de prévention. Cette période a fragilisé les liens entre les équipes et les pouvoirs publics"

Fort de ce constat la FORMS fait trois propositions fortes pour l'avenir de la Santé en France :

1- Capitaliser sur les MSP comme équipes traitantes, fer de lance de l'exercice ambulatoire

2- Faire des CPTS des lieux de concertation intégrative des partenaires en santé

3- Favoriser une politique de santé participative "Bottom-Up" 

Lettre complète FORMS Ségur de la Santé