Maison de santé Languedoc
Maison de santé Toulouse Occitanie
Maison de santé Montpellier Hérault Occitanie
Maison de santé Occitanie

Les MicroStructures Médicales Addictions (art.51)

Date de l'actualité
28 oct 2019
Contenu

Les microstructures médicales addictions (MSMA) se développent pour répondre aux difficultés d’accès aux soins des usagers de drogues, et de prise en charge de ce public chez les professionnels.

Elles ont un double objectif :  améliorer le maillage territorial des prises en charge et l'accès à des soins de proximité pour les patients avec une ou plusieurs conduites addictives et présentant une situation complexe par une approche pluriprofessionnelle centrée autour du médecin traitant.

Néanmoins, ces microstructures, encore trop dispersées, éprouvent des difficultés à trouver des financements pérennes.

Une expérimentation article 51

« Il est proposé d'expérimenter un nouveau mode de financement d'une équipe de soins primaire en exercice coordonné : les microstructures médicales addictions » résume le cahier des charges.

Une expérimentation article 51 d’une durée de trois ans nommée « Equip'Addict », est lancée dans cinq régions (Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Hauts-de-France, Île-de-France, Occitanie). Elle concernera 95 structures au total.

Il sera mis en œuvre un forfait annuel par patient pour venir asseoir le financement en équipe coordonné.

L'ensemble est construit sur un modèle de cahier des charges harmonisé, un modèle économique unique et des modalités de financement homogènes valorisant l'expérience des microstructures médicales addictions existantes.

Qu’en est-il de ce forfait ?

Ce forfait s’élève à un montant de 529€/patient suivi pendant 3 ans. Il comprend la rémunération des différents intervenants de l’équipe pluridisciplinaire.

Le tableau ci-dessous représente la répartition du forfait :

La répartition des 529 euros dédiés au forfait annuel d'un patient suivi dans une microstructure médicale addiction.

 

Quelle organisation est proposée ?

La microstructure médicale addiction est constituée d'une équipe de soins primaires pluriprofessionnelle comprenant à minima un psychologue et un travailleur social autour du médecin généraliste, dans son cabinet.

Le lieu d'exercice peut être un cabinet individuel ou de groupe de médecine générale, une maison de santé, ou un centre de santé.

La MSMA repose, dans le territoire, sur une forte articulation entre une ou plusieurs équipes de soins primaires ou un médecin généraliste en exercice isolé et une structure médicosociale spécialisée dans la prise en charge des addictions notamment les Centres de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA), voire les centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques chez les usagers de drogues (CAARUD) le cas échéant. »

Plus largement, une coordination administrative et médicale des microstructures se positionne, à l'échelle territoriale ou régionale, pour harmoniser les pratiques de différentes MSMA. A terme, les MSMA ont vocation à s'intégrer dans les communautés pluriprofessionnelles territoriales de santé (CPTS).

 

Vous pouvez consulter le cahier des charges Equip’Addict ici.