Maison de santé Occitanie
Maison de santé Languedoc
Maison de santé Toulouse Occitanie
Montpellier

Dossier CORONAVIRUS COVID-19

Date de l'actualité
16 mar 2020
Image
Image Coronavirus
Contenu

MSP : Déclarations à la DPR de vos actions COVID-19

Dans le cadre des actions mises en place par les MSP pour la prise en charge des patients infectés ou potentiellement infectés (cas confirmé ou contact) par le Covid-19, vous pouvez déclarer vos actions à la Direction du Premier Recours de l'ARS (DPR) à cette adresse : ars-oc-dpr-soins-primaires@ars.sante.fr, en mettant en copie du mail la CPAM de votre département ET le Conseil de l'Ordre de votre département.

A réception de vos déclarations la DPR peut, après études des actions menées, décider de débloquer des fonds dédiés ou l'envoi de masques supplémentaires pour apporter de l'aide aux équipes sur le terrain

INFORMATIONS GENERALES

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville de Wuhan en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé COVID-19.
 1126 cas d’infection par le coronavirus (COVID-19) ont été notifiés en France au 8 mars. Parmi ces 1126 cas, au 8 mars, 19 patients sont décédés. En Occitanie, au 14 mars on comptait 118 cas confirmés, répartis dans 10 départements.
 Depuis mi-février, chaque agence régionale de santé a activé le plan ORSAN REB dans sa région. Objectif : organiser la mobilisation du système de santé pour se préparer à une éventuelle circulation active du coronavirus sur le territoire français.

Une mise à jour quotidienne des zones à risque est effectuée à partir de ce lien : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Des informations et des consignes sont diffusées et mises à jour quotidiennement sur les sites des autorités sanitaires :

Le dossier complet du ministère de la santé sur les directives et aide à la prise en charge patient en ambulatoire: https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_doctrine_ville_v16032020finalise.pdf

LIGNES DIRECTRICES patients symptomatiques Covid-19

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_doctrine_ville_v16032020finalise.pdf

 

TITRE VIII : Médecine de ville et soins ambulatoire 

Extrait de guide méthodologique préparation au risque épidémiologique : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/guide_methodologique_covid-19-2.pdf 

1. Place de la médecine de ville et des soins ambulatoire dans le dispositif

« Malgré les dispositions prises pour organiser une filière de prise en charge sécurisée des patients suspects via l’appel systématique au SAMU-Centre 15, les professionnels de santé de médecine de ville peuvent être confrontés à cette prise en charge. Tous les professionnels de santé ont donc vocation à se préparer à cette éventualité ».

2. Moyens nécessaires

Dans ce cadre, il est recommandé que les professionnels de santé et tout particulièrement les médecins disposent :

  • De masques chirurgicaux pour le patient « cas suspect » ;
  • D’un appareil de protection respiratoire (APR) de type FFP2 ;
  • De solution hydro-alcoolique (SHA) pour désinfecter les mains avant et après le soin et dès le retrait des gants ; · De gants non stériles à usage unique ;
  • De lunettes de protection en plus de l’APR FFP2 pendant un soin exposant, comme les soins respiratoires susceptibles de générer des aérosols ;
  • D’un thermomètre sans contact ou à usage unique pour la vérification de la température du patient. L’ensemble de ces dispositifs de protection sont contenus dans un set de protection individuelle.

3. Action à mettre en œuvre devant un patient « cas suspect » voire  « cas possible »

« De façon générale, il est rappelé que la prise en charge en milieu de soins (visites, consultations, …), d’un patient présentant des signes respiratoires infectieux (en particulier d’une toux) doit s’accompagner de la mise en place d’un masque chirurgical chez le patient et de s’assurer de la désinfection de ses mains (solution hydroalcoolique). Devant toute suspicion d’infection par Covid-19, le médecin prenant en charge un patient (premier maillon de la chaine de prise en charge) doit isoler le patient et se protéger. Il a la possibilité d’exclure le cas pour lequel à l’évidence la situation clinique ou l’exposition ne correspond pas à la définition de cas possible. Il pourra au besoin s’appuyer sur une expertise collégiale via une conférence téléphonique, associant le SAMU-Centre 15 qui l’aidera pour le classement du patient en lien avec l’infectiologue référent.
Si le patient classé cas possible a séjourné dans une salle d’attente, il convient de recenser les personnes présentes afin d’évaluer le risque de contact en cas de confirmation de l’infection. Dans cette hypothèse c’est le SAMU Centre 15 qui sera chargé d’organiser le transport du patient vers un établissement de santé habilité pour le Covid-19. Le médecin fera l’objet d’une évaluation en tant que sujet contact et bénéficiera en fonction de cette évaluation des mesures d’accompagnement personnalisé des sujets contacts. Guide méthodologique Covid-19 (version du 20 février 2020) Page 29 sur 37 NB : Ces dispositions s’appliquent aussi pour un contact inopiné avec d’autres professionnels de santé.
Une attention particulière doit être portée à la présentation spontanée d’un cas suspect dans une officine de pharmacie. La mise en place des mesures barrières et l’éloignement des clients présents doivent être envisagées pendant que le SAMU-Centre 15 est alerté. Le recensement des personnes présentes sera réalisé afin d’évaluer le risque de contact en cas de confirmation de l’infection ».

4.  Epidémie de Covid-19 (stade 3)

« Dans un contexte d’épidémie de Covid-19 (stade 3) et de mise en œuvre de la stratégie d’atténuation, l’ensemble des professionnels de santé exerçant en médecine de ville seront en première ligne pour assurer la prise en charge ambulatoire des patients ne nécessitant pas une hospitalisation en lien le cas échéant, avec un service d’hospitalisation ou de soins à domicile. Cette mobilisation aura aussi pour objectif de renforcer la médicalisation des établissements médico-sociaux. Outre l’organisation de la prise en charge médicale dans un contexte épidémique, il conviendra de renforcer en complément les soins à domicile dispensés par les infirmiers et les masseurs kinésithérapeutes pour permettre le maintien des patients à domicile. Enfin, le maillage territorial des officines permettra aux pharmaciens d’exercer leur mission de conseil et de dispensation des produits de santé en proximité sur l’ensemble du territoire. À ce titre, une organisation sera définie en lien avec les professionnels de santé concernés afin de répondre à cet enjeu ».

FOCUS Médecine Ambulatoire

Les outils à ma disposition:

Dossier Ministère de la santé complet sur les directives de prise en charge patient en med de ville et en équipehttps://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/covid-19_doctrine_ville_v16032020finalise.pdf

Collège med générale: prise de décision questionnaire https://antibioclic.com/questionnaire/57

Prise en charge d'un patient en médecine de ville arbre décisionnel: https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/arbre-simplifie-pec-patient-covid-19.pdf

1. Symptômes

Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aigüe (fièvre, toux, essoufflement), mais des difficultés respiratoires et des complications pulmonaires de type pneumonie sont également décrites. D’une manière générale pour les infections à coronavirus, dans les cas plus sévères, le patient peut être victime d’un syndrome de détresse respiratoire aigu, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès.
 Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes présentant des pathologies chroniques présentent un risque plus élevé. Les symptômes de la maladie peuvent apparaitre jusqu’à 14 jours après un contact avec une personne malade et se manifestent par de la fièvre, de la toux ou des difficultés respiratoires. D’après les données épidémiologiques disponibles à ce jour, ce nouveau coronavirus peut se transmettre d’homme à homme par voie respiratoire dans le cadre d’un contact rapproché et prolongé. Le virus peut survivre quelques heures voire quelques jours dans l’environnement.

2. Utilisation des masques par les professionnels de santé

  • Sages-femmes et préparateurs en pharmacie pourront utiliser des masques chirurgicaux tout au long de la journée.
  • Masseurs-kinésithérapeutes pour les activités de kinésithérapie respiratoire et celle indispensable au maintien à domicile.
  • Chirurgiens-dentistes pour les soins prioritaires assurés.
  • EHPAD et les structures médico-sociales : dès l’apparition de symptômes identification d’un secteur dédié pour la prise en charge des résidents atteints du COVID 19. Au sein de ces secteurs : mise à disposition de masques pour le personnel.
  • Services d’aides ou de soins à domicile : mise à disposition de masques chirurgicaux pour assurer les visites à domicile.
  • Prestataires de services et distributeurs de matériel pour assurer les interventions auprès des patients les plus grave,
  • Transporteurs sanitaires et les centres de secours pour les transports de cas possibles ou confirmés.

3. Distribution de masques pour les professionnels de santé libéraux

  • Par les pharmacies d’officine : livraison à chaque officine d'un minimum de 10 boîtes de 50 masques chirurgicaux issus du stock national avec identification par 1 étiquette « stock Etat ».
  • Envoi aux professionnels concernés d’un message les invitant à retirer 1 boite de 50 masques chirurgicaux de ce stock Etat avec présentation de la carte professionnelle sur laquelle figure son numéro RPPS.
  • De nouveaux approvisionnements issus du stock Etat pourront être assurés en fonction des besoins.


DGS  : https://dgs-urgent.sante.gouv.fr/dgsurgent/inter/detailsMessageBuilder.do?id=30350&cmd=visualiserMessage

Recommandation port du masque ffp2 : aux personnels soignants réalisant des soins critiques / urgents et des gestes médicaux invasifs ou des manœuvres au niveau de la sphère respiratoire.
https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/empoi_des_masques.pdf


5. Patients fragiles

Pour les patients les plus fragiles, et notamment les plus de 70 ans, il est demandé à certains professionnels de reporter les soins non-urgents pour ces personnes afin d’éviter les sorties, les salles d’attente. Sont concernés :

  • Pédicures-podologues,
  • Orthophonistes,
  • Orthoptistes,
  • Audioprothésistes,
  • Masseurs-kinésithérapeutes.


Personnes fragiles : selon le Haut Comité de Santé Publique il s’agit des :

  • Personnes âgées de 70 ans et plus (même si les patients entre 50 ans et 70 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) ;
  • Patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV
  • Patients atteints de cirrhose au stade B au moins
  • Patients aux antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • Diabétiques insulinodépendants non équilibrés ou présentant des complications secondaires à leur pathologie ;
  • Personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
  • Personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise :

Médicamenteuses : chimiothérapie anti-cancéreuse, immunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive,
 Infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mn³
Consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques,
  - Atteint d’hémopathie maligne en cours de traitement,
 - Présentant un cancer métastasé.

Les femmes enceintes par analogie avec les séries publiées sur le MERS-CoV et le SRAS en dépit d’une petite série de 18 cas d’infections à SARS-CoV-2 ne montrant pas de sur-risque ni pour la mère ni pour l’enfant ;
 Les personnes présentant une obésité morbide (indice de masse corporelle > 40kg/m² : par analogie avec la grippe A(H1N1)
https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/actualites-du-ministere/article/coronavirus-qui-sont-les-personnes-fragiles


6. Priorisation des tests de diagnostic, critères de priorités :

Pour les personnes symptomatiques ou l’ayant été :
 Critères de priorité :

  • Gravité des symptômes,
  • Personnels de santé avec symptômes évocateurs
  • Comorbidité pour les personnes à risques de formes graves
  • Femmes enceintes symptomatiques
  • Patient hospitalisé pour une autre cause devenant symptomatique
  • Donneurs d’organes, tissus ou de cellules souches
  • Exploration d’un foyer de cas possibles

https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/hcsp_sars-cov2-priorisationtestsdiagnostiques-2020-03-11-2.pdf

 

7. Dispositif MSP Nailloux 

La MSP de Nailloux a mis en place une annexe exclusivement réservée aux malades du COVID 19 afin de les accueillir dans les meilleures conditions. Elle est dans un bâtiment qui est en face de la MSP et permet un accueil personnalisé avec :

  • Accueil téléphonique : toutes les personnes présentant les symptômes combinés fièvre, toux et difficultés respiratoires sont invités à rester chez eux et à contacter le 15
  • Les patients qui se présentent avec des syndromes grippaux sont dirigés vers l'annexe et ont pour consigne de ne pas interagir avec les autres patients
  • Des masques chirurgicaux sont à disposition dans la salle d’attente
  • Différentes affiches rappellent les consignes à suivre et les gestes de prévention


Le Dr Michel Dutech, de la MSP Nailloux, Président de la FORMS se tient à disposition des professionnels de santé libéraux d’Occitanie qui aurait des questions sur la gestion des malades atteints du COVID-19 dans leurs structures pluriprofessionnelles coordonnées contact@forms-etc.fr

8. Dispositif MSP Simone Veil- La Grand Combe

Dispositif Covid-19 très complet à retrouver dans notre espace documentaire Covid-19 : ici

 

DOSSIER AVEC-SANTE COVID-19

AvecSanté a rédigé un point sur le COVID-19 très complet comprenant une check liste précise des questions à se poser dans le cadre d’une équipe pluriprofessionnelle coordonnée. En plus de cette liste de questions, il est proposé deux outils pratiques : des messages de filtrage des demandes avant même la prise de rendez-vous et un exemple d’affiche.

Face à l’évolution rapide en France et dans le monde du coronavirus (SARS-CoV-2), les acteurs de soins primaires ont un rôle majeur à jouer. Mais ils doivent aussi se protéger pour rester eux mêmes en bonne santé et pouvoir faire face en toutes circonstances. Ces outils sont mis à votre disposition par AVECsanté et votre fédération régionale. Ils ne se substituent pas aux recommandations mises à jour quotidiennement sur les différents sites gouvernementaux qu’il vous revient de consulter, ni aux échanges avec votre fédération régionale et avec votre ARS. A ce titre, AVECsanté a demandé à la DGOS que les professionnels identifient un contact privilégié par ARS sur le COVID-19, et un contact par hôpital de référence pour fluidifier les parcours.
AVECsanté décline toute responsabilité dans l’utilisation et la transformation de ces outils qui ne seraient pas en accord avec les recommandations gouvernementales et de votre ARS :

La CHECK des questions et actions à se poser en équipe pour organiser les soins maj. 9 mars 2020 :

https://www.avecsante.fr/wp-content/uploads/2020/03/check-list-covid-19.pdf
 - Notice AVECsanté maj. 9 mars 2020

https://www.avecsante.fr/wp-content/uploads/2020/03/notice-cheklist-covid19-avec-20200309-16-mars-2020.pdf
 - Message à vos patients avant prise de RDV

https://www.avecsante.fr/covid-19-avecsante-se-mobilise/

 

POINT ARS

L’Agence régionale de santé Occitanie rappelle que :

  • Toutes les recommandations sanitaires sont diffusées et réactualisées en temps réel sur le site www.gouvernement.fr/info-coronavirus.
  • Pour toute information générale sur le coronavirus, le numéro vert national est accessible 24h/24 au 0800 130 000 (appel gratuit).
  • En cas de symptômes de maladie, le bon réflexe est toujours d’appeler le 15 avant tout déplacement vers un cabinet médical ou vers un service d’urgence. Pour ne pas encombrer les lignes téléphoniques du 15, qui sont dédiées à toutes les urgences médicales, les appels sont réservés aux personnes malades et à leurs proches.
  • Les tests de dépistage du coronavirus sont effectués après avis médical et évaluation d’un risque de contamination par un médecin ou un épidémiologiste.
  • Point ARS à destination des professionnels de santé d'Occitanie : https://www.medecin-occitanie.org/wp-content/uploads/2020/03/Msge-PS_130320.pdf

Téléconsultation

Pour limiter les risques de contamination pour les malades atteints de maladies chroniques et pour répondre aux nombreuses interrogations de vos patients et d’orienter si nécessaire.
 
MEDIC@M :
Lien vers le formulaire d'inscription https://medicam.mipih.fr/docteur/formulaire-inscription
Contacts :
 Mail : medicam@mipih.fr à privilégier
 Téléphone : 0 810 002 698
 
Décret du 9 mars 2020
Disposition qui assouplit temporairement les modalités de réalisation et de prise en charge de la téléconsultation.
Lien vers le décret https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?id=JORFTEXT000041704122
 
Chacun est invité à adopter en particulier les gestes barrières qui permettent de se protéger et de protéger les autres.

 https://www.occitanie.ars.sante.fr/

 

RAPPEL

La FORMS met à disposition de ses adhérents une grande partie des documents officiels sur le COVID-19 sur son site, lien ci-dessous.

 Nous restons engagés à vos côtés n’hésitez pas à nous faire remonter vos questions ou mode d’organisation afin que nous les partagions : contact@forms-etc.fr